Accueil > Kite Zone > Kitesurf: décoller et atterrir seul un kitesurf

Kitesurf: décoller et atterrir seul un kitesurf

Je remet à jour cet article sorti en mai 2009, car avec la période estivale qui démarre, le sujet de l’autonomie en session revient d’actualité. Bien que l’on trouve quelques articles dans des forums sur ce que font les uns et les autres, dans les faits il n’y a pas grand monde qui décolle seul.
J’ai donc compilé ici ma méthode ainsi que d’autres méthodes trouvées ça et là qui ont elles aussi leurs fans.

Décoller seul

Comme on est jamais mieux servi que par soi-même, et qu’il vaut mieux ne pas mettre en danger un quidam qui n’y connait rien, je décolle avec l’aile posée face au vent, légèrement tournée.

Décollage « posé » pleine fenêtre

Technique très rapide, sans danger, et qui demande peu de place.

  • Placez l’aile face au vent, légèrement de biais, afin qu’une oreille puisse prendre le vent. Le bord d’attaque est sur le sable et vous pouvez mettre un peu de sable dessus pour ne pas qu’elle s’envole
  • Retournez rapidement prendre la barre, et placez vous dos au vent, entre la pleine fenêtre et le bord de fenêtre.
  • Tendez les lignes doucement, puis tirez sur la ligne arrière de l’oreille qui prend un peu le vent. En tirant sur cette ligne arrière, l’aile va glisser sur le sable en se tournant, et petit à petit, elle va être complètement sous le vent
  • Une fois que l’aile a tourné sous le vent, en ayant toujours le bord d’attaque sur le sable, relâchez la ligne arrière et tirez sur l’autre ligne arrière afin de faire pivoter l’aile sur elle-même. Vous arrivez ainsi à une position d’aile classique de redécollage.
  • Lâchez alors la ligne arrière et bordez l’aile qui va décoller.Voici une petite vidéo explicative avec une 9M et sous +20 nœuds.



Et une autre plus ancienne, même méthode.

Une seconde vidéo, même méthode : http://fly62000.free.fr/videos/Nova/Nova12mLaunch.wmv

Encore une autre vidéo, plus longue cette fois-ci et très détaillée. Avec ça tout doit être clair 🙂

Décollage dans l’eau « Drift launch »

Je n’ai pas encore utilisé cette technique, mais elle me semble très safe et simple, lorsqu’il n’y a pas de plage correcte disponible.

Décollage à l’envers « Self Reverse Launch »

A priori à utiliser plutôt par faible vent, en tout cas jusqu’à la maîtrise parfaite du mouvement. Il faut tirer à soi les deux avants, ce qui fait se soulever l’aile, et ensuite la faire tourner sur elle même en lâchant un avant puis la faire monter au zénith. Impressionnant.

J’ai trouvé en Hotkite un bon samaritain qui m’a expliqué par le détail la manœuvre, sur le forum de funandkite .

etape1Il faut éviter de faire glisser l’aile sur le sable à cause des éventuels coquillages…
Donc il faut procéder à une rotation de l’aile, sur place, vers la gauche ou vers la droite.

Je prends ici l’exemple d’une rotation vers la gauche (bâbord).

Tu grées ton aile normalement  ; la barre et les lignes dans l’axe de la fenêtre de vent, l’aile est posée idem, extrados dans l’axe du vent, bord d’attaque au sol. Selon la force du vent, tu peux mettre un peu de sable sur l’aile… mais pas trop pour qu’elle reste légère pour la suite…

Kite Reverse Launch step 2

Tu amènes l’oreille bâbord (lignes rouges) vers la pleine fenêtre (aile posée au sol) de telle façon que l’aile soit posée à environ 30/35° de l’axe de la fenêtre (le vent va donc appuyer l’aile au sol sur sa partie bâbord). Tu mets les lignes tribord (bleues) sous l’aile.
Tu peux laisser du sable sur l’aile…

Tu te positionnes en bord de fenêtre sur ta gauche, c’est-à-dire sur tribord de l’aile (CQFD !)
Tu tends les lignes en procédant à des saccades avec la ligne bleue pour faire en sorte que l’aile fasse une rotation sur place.
En même temps, toi tu reviens rapidement vers l’axe de la fenêtre, car si tu restes là où tu es, c’est l’aile qui glissera sur le sable (…et des coquillages) pour venir sous le vent par rapport à toi.

Kite Reverse Launch step 3Ton aile a donc effectuée sa rotation complète et pris le vent, bord d’attaque au sol (lignes tendues, évidemment). A ce moment là, tu t’assures que ton bridage est trimé et que ta barre peux coulisser sans problème jusqu’au choquer maximum !

A partir de là, tu choppes les « avants » à une longueur de bras. Les lignes bien tendues et ton aile absolument bien dans l’axe de la fenêtre ; tu ramènes énergiquement les deux « avants » vers toi. L’aile va donc fait un bond en marche arrière… tu continues comme ça sur une hauteur d’environ 5m (de quoi faire faire une rotation à ton aile).
Kite Reverse Launch step 4A ce moment là, tu lâches un des deux « avants » et tu gères avec l’autre (plus ou moins de traction pour provoquer la rotation rapide).
Une fois que l’aile à fait sa rotation, en une fraction de seconde, tu lâches l’ »avant » que tu tenais encore et tu te mets en opposition à la traction de l’aile… (traction limitée si tu as trimé. Autre traction…….. si tu n’as pas trimé et qu’il y a 20/25nds – lol)

Alors évidemment, ça paraît chaud sur le papier… ça l’est sur le sable si tu ne respectes pas quelques fondamentaux (avoir un niveau de maîtrise et de pratique… trimer son aile… ne pas utiliser le suicide leash… croire en sa bonne étoile – lol).

Voici la manœuvre en images :

Une vidéo similaire (ou le kite a faillit d’ailleurs se mettre en sac!).

Poser seul

J’avoue, je suis moins performant pour me poser seul. Je dois encore affiner, mais voici comment je fais (ou j’essaie).

Atterrir sur la plage

  • Mettez l’aile en bord de fenêtre, l’oreille posée sur le sable, la sangle des avants tirée pour perdre toute  puissance dans l’aile (on ne sait jamais).
  • Une fois posée sur une oreille, si l’aile reste sagement en place, on continue l’opération. Si par contre elle rebondit, c’est qu’il y a des rafales, il vaut mieux demander de l’aide.
  • Attrapez les avants en haut de la sangle et se décrocher du chicken loop.
  • Tirez rapidement l’avant de l’oreille qui se trouve en haut, tout en avancant dans le vent pour conserver les autres lignes détendues. L’aile va retomber sur le bord d’attaque.
  • Remontez jusqu’à l’aile toujours en tenant un avant

Voici également une seconde vidéo où la technique consiste à faire tomber le kite sur le bord d’attaque, en douceur, et de tirer simultanément sur l’arrière le plus proche pour faire tomber l’aile face au vent.

Même technique, un peu plus mou dans l’exécution, ça laisse le temps de voir 😉

Atterrir dans l’eau

A nouveau, s’il n’est pas possible de se poser sur la plage en toute sécurité, cette technique permet de s’en sortir facilement.

how to launch a kite, how to land a kite

  1. Olivier
    08/07/2009 à 20:36 | #1

    Pour ma part, j’utilise la méthode « sur le dos » et « dos au vent » vu également sur un forum (de best je crois).
    Pour décoller, après avoir tendu les fils « dos au vent », je reviens vers l’aile normalement posée sur le bord d’attaque et la retourne « sur le dos » en tenant l’aile par le milieu du boudin. J’attrape les avants à pleines mains et je recule doucement et de façon concentrée vers la barre. L’aile ne tire pratiquement pas et au plus se lève d’un mètre (tout en restant sur le dos). Méthode valable même par temps fort et/ou rafaleux. Toujours les avants tendus jusqu’à ce que le chicken loop et la secu soit attachés au harnais. La difficulté est de ne pas entortiller les arrières autour de la barre (fusée sur le sable garanti). Pour atterrir, même méthode à l’envers. Dès que l’aile touche le sable, attraper les avants (près de la barre, c’est rembourré), vérifier que cela ne rebondit pas et courir vers le vent de l’aile , l’aile se met alors sur le dos et ne tire plus … Tout en maintenant les avants, se décrocher et revenir gentiment vers l’aile qui ne bouce pas. Cela fait plus d’un an que je fais cela et pas de souci hormis ceux évoqués.

  2. 08/07/2009 à 21:59 | #2

    L’aile ne glisse pas trop sur le dos, le temps que tu te recules vers la barre ? Je n’ai encore pas vu ta méthode, as-tu une vidéo ? Elle me fait penser à une autre que j’ai vu un jour, un décollage « en marche arrière ». Je viens de mettre à jour l’article avec des vidéos à ce sujet…

  3. Olivier
    09/07/2009 à 18:14 | #3

    Non, l’aile ne bouge pratiquement pas quand je recule car l’impératif est que les avants restent tendus ! Sinon, galère évidemment.
    Pas de vidéo, et je suis retourné sur le site de BEST, pas d’historique, dommage.
    J’essaierais de faire une vidéo cet été … si ma femme veux bien .

  4. olivier
    09/07/2009 à 18:41 | #4

    Pour l’atterissage, c’est un peu comme ta vidéo au début, sur le côté, en attrapant les avants par dessus la barre et les arrières relâchés, mais alors, une fois posé gentiment (gaffe aux éventuels rebonts), je pars au vent de l’aile jusqu’à être complètement au vent , toujours les avants tendus. Dès que on fait 3/4 mètres, l’aile roule sur le bord d’attaque et se trouve de fait sur le dos, plus de pêche et aucun risque. Il suffit alors de reprendre les avants, une main après l’autre, après s’être décroché, calmement, en revenant vers l’aile. Arrivé sur l’aile, hop, une bascule de l’aile autour du point central et l’aile est posée en position e repos, un peu de sable et c’est tout !

  5. olivier
    09/07/2009 à 18:50 | #5

    J’ai retrouvé le lien, mais ces gros malins n’ont pas activé
    le bouton de recherche
    http://waroo.over-blog.com/article-3354178.html

  6. 09/07/2009 à 18:59 | #6

    @Olivier
    Moi je suis du genre confiant, j’avais filé l’appareil photo à un gars à coté qui montait son aile 😉
    Tu as vu le décollage vent de dos, pleine fenêtre, en « reverse » ? Chaud, non ?

  7. Olivier
    10/07/2009 à 17:02 | #7

    En effet, ce n’est pas la méthode correspondante au lien waroo …
    Je défie d’ailleurs d’appliquer ce truc par gros temps … mais cet été, à essayer, pourquoi pas ?

  8. 22/07/2009 à 23:04 | #8

    Sympas toutes ces vidéos, je le fait souvent atterrir et poser seul, mais ça reste chaud quand ça souffle, j’avais une fois un avant qui c’est pris avec l’arrière, résultat l’aile par en kiteloop.
    Bref faut faire gaffe quand même….
    Bonne nav à tous !!!!

  9. 13/09/2009 à 19:10 | #9

    Explication de décollage en « reverse » en provenance de Hotkite depuis le forum de FunandKite.com – article mis à jour…

  10. LEONIE CODOGNOTTO
    25/07/2011 à 12:48 | #10

    je trouve ce sport etonnant car l’aile pourrait a tout moment se percer alors faut avoir du courage =)

  11. 28/03/2012 à 23:49 | #11

    bonjours je vous contact parce qu’ il ne fait pas chaud l’hiver chez vous et que la guadeloupe reste agréable a cette saison avec de bonne condition de vent . alors pour ceux qui recherche un peux d’exotisme pour s initier au kitesurf je vous propose mes service . n ‘hésiter pas a me contacter
    http://kitesurfing-school.com/index.html
    je vous remercie et bonne glisse.

  12. kiteLR
    13/09/2014 à 11:23 | #12

    Bonjour,
    j’utilise un nouveau système d’ancrage ultra rapide pour décoller et atterrir seul mon aile, une bandit en 10.5m².
    C simple, léger (aluminium) et rapide : je m’en suis servi à plusieurs reprises dans 25-30 Knots.

    le lien du site internet bien complet avec notice et tout : http://easykitecontact.wix.com/easykite
    boite Rochelaise.

    Je navigue souvent en solo (horaires de taf décalés), ça me sécurise mes sessions surtout l’atterrissage de l’aile.
    l’avantage c la mise en place rapide, pas de sac de sable à remplir et çà tiens dans le sac de l’aile.

    facile même pour les débutants

    A+

  13. Max
    15/12/2014 à 01:05 | #13

    Bonjour,

    Je suis novice en kite ( j’ai fait décoller mon aile pour la première fois ce weekend wouhou!! 🙂 ) et je tenait à vous remercier pour toute ces vidéos et ces conseils, c’est vraiment grâce a ça que j’ai pu m’exercer et progresser ce weekend.

    J’ai une Slingshot RPM 8m² et ce weekend c’était très mais alors très calme, un vent compris entre 0 et 10km/h :s et changeant de EST a SUD….Vraiment pas les conditions les plus faciles pour débuté., mais j’ai réussi mon premier décollage avec la technique du « Self Reverse Launch ».

    J’ai essayer de mettre mon aile en bord de fenêtre au début, avec le chiken loop attacher a un point fixe mais le temps que j’arrive a ma barre l’aile tombait irrémédiablement par manque de vent je pense.

    J’ai alors essayer la technique du « Self Reverse Launch » et l’aile faisait un bon mais 2 ou 3 mètre seulement et n’avait pas le temps de pivoter. j’ai essayer 2-3 fois et toujours pareil même en changeant de coté.
    J’ai alors attendu une rafale pour refaire un essai et la l’aile est monté bien plus haut et a tournée direct puis à filer vers le bord de fenêtre, je me suis dit génial j’ai réussi, mais quelles seconde après avoir rejoint le bord de fenêtre le vent est tombé et l’aile avec 🙁

    J’ai recommencer quelques fois en attendant des rafales pour décoller mais souvent ça ne suffisait pas et l’aile pivotait mais ne décollait pas, et je me retrouvait avec une aile au sol mais le bord d’attaque vers le haut, du coup rafale suivante je tirait énergiquement mes avants et l’aile décollait toute droite et je pouvait piloter quelques secondes, mais des que je m’approchait du bord de fenêtre l’aile retombait direct.

    j’essayai de la garder dans la zone de puissance mais pas super évident, et aile border à fond sinon elle tombait direct.
    Le trim était détendu au maximum et j’avais mis les arrières sur le nœud du milieu. le trim a une incidence sur la puissance, mais le nœuds des arrières?

    C’est un truc que je fait mal qui fait tomber mon aile à chaque fois que je choque ou c’est qu’il n’y avait vraiment pas assez de vent?

    En tout cas MERCI pour tout ces conseil je vais me régaler dans ce sport je sent

  14. 06/01/2015 à 17:27 | #14

    Bonjour Max. Effectivement tu as fait des essais dans de très mauvaises conditions; Une 8m2 vole correctement dans les 15 noeuds, donc au moins 30Kmh de vent.
    Il y a 2 réglages sur les ailes, le trim de border/choquer et les noeuds soit situées sur le kite, soit sur la barre. Mais si tu bordes trop une aile, tu fermes l’aile et elle ne vole plus dans la fenêtre; elle s’arrête et va immanquablement tomber. Pour garder de la puissance si le vent est faible, il faut mettre l’aile en permanence en mouvement pour quelle utilise le vent relatif de son déplacement et passe plus fréquemment dans la zone de puissance, les fameux 8 lorsque l’on « pompe »… 🙂

  15. Max
    28/01/2015 à 20:17 | #15

    J’ai ressortie mon aile depuis, est effectivement ça vole bien mieux dans 30 km/h! ça tire fort même, je vais m’entrainer à dompter la bête avant de me mettre une planche au pieds, ça vaut mieux ^^’

    effectivement, dans le vent faible, je faisait des 8 et je repassai dans la zone de puissance pour arriver a garder l’aile en vol, mais du coup pas moyen de tiré des bords dans ces conditions je suppose…

    Enfin bon merci pour ces précisions!

  1. Pas encore de trackbacks