Accueil > Buzz > PMP Certification

PMP Certification

PMI Web siteEt voilà, c’est fait (mai 2009), je suis officiellement certifié Project Management Professional ! Je vais profiter de cet article pour vous faire part de mon expérience encore toute fraîche du passage de la certification et de la préparation nécessaire.

Qui est le PMI ?

Rien qu’au Golf Persique et en Chine, on estime qu’en 2013 il y aura un manque de 6 millions de professionnels de la gestion de projet. Ajoutez à cela que sur les 20 millions de gens participants à des projets dans le monde, seul un million possède une formation reconnue pour mener à bien ces projets. Autant dire que la professionnalisation de nos métiers à un grand avenir, et que la demande n’est pas prête de se tarir.

Le PMI (Project Management Institution) existe depuis plus de 40 ans, et regroupe aujourd’hui plus d’un demi million de membres dans plus de 170 pays.  Le PMI est l’association phare pour la profession de gestion de projet. Le principe : un langage commun pour tous, quelle que soit l’industrie, la localisation, que l’on gère des projets, des programmes ou des portefeuilles de projets.

Pourquoi être certifié PMP ?

J’ai choisi cette certification PMP (Project Management Professional) car elle apporte une reconnaissance des compétences nécessaires à gérer des projets.

Certification PMP
PMP Handbook
Printable Application Forms
Code of Ethics
Certification Agreement
Activity Reporting Form
PMP Sample Questions

La certification est à mon avis une étape importante dans une carrière. Voici quelques bonnes raisons pour s’intéresser à la certification PMI.

1. La certification met en avant votre implication dans le métier de chef de projet.

2. La certification valide votre expérience et vos compétences professionnelles.

3. La certification améliore vos compétences et met en lumière les points à renforcer.

4. La certification apporte une reconnaissance auprès de vos collègues et managers.

5. La certification devrait favoriser des opportunités de carrière (pour ce point précis, on en reparle dans 12 mois…)

Concrètement, comment ça se passe ?

Les prérequis

Tout d’abord, il faut savoir qu’il y a un certain nombre de prérequis pour être autorisé à s’inscrire à l’examen. Il faut pouvoir justifier d’un diplôme BAC+5 et de 36 mois de gestion de projet représentants 4500 heures sur les 8 dernières années. Attention, les heures des projets se chevauchant ne sont pas comptés deux fois ! Heu… vous suivez toujours ?

De plus,  il faut justifier de 35 heures de formation sur la gestion de projet. Et comme le support officiel du PMI est quelque peu aride, il est indispensable de passer par une formation. Dans mon cas, je suis passé par GlobalKnowledge, à Rueil (PMP Exam Prep Boot Camp MC2860C-008), et je suis très satisfait de la prestation. Il existe aujourd’hui de nombreux organismes qui propose un cursus de 5 jours de préparation à l’examen, comme Egilia ou la Cegos.

Cerise sur le gâteau, il vous faudra décomposer ces 4500 heures par processus de gestion de projet ! Pour vous y aider, je vous conseille l’indispensable feuille Excel réalisée par George Brisbin, que vous pouvez télécharger ici : pmp_project_hrs_worksheet.xls.

sample

Des supports supplémentaires

Soyons directs, le support officiel PMP Credential Handbook third edition est assez indigeste, manque cruellement d’exemples concrets. Attention d’ailleurs, le PMI change de version du PMP le 1er juillet  2009!

Surtout, ne le travaillez pas en français ! L’examen sera de toute façon en anglais, avec une aide en français pour chaque question – mais la traduction est à mon avis plutôt source de confusion et fait perdre un temps précieux durant l’examen. De plus beaucoup d’acronymes sont utilisés, et la confusion est garantie.

J’ai personnellement travaillé avec le support fourni par l’organisme de formation, plus un ouvrage Crosswind – Tony Johnson : PMP Exam Success Series également fourni. En complément, j’ai également utilisé un second  ouvrage de préparation à la certification de Rita Mulcahy : PMP Exam Prep fifth edition.

Les deux livres (respectivement 584 et 445 pages – ouf!) fournissent également un CD avec un logiciel de simulation de l’examen, et sont assez complémentaires. J’ai trouvé le Crosswind très bien détaillé et excellent complément de la formation GlobalKnowledge. Le second m’a semblé plus pertinent au niveau des exemples de questions.

Se préparer pour l’examen

  • Lire plusieurs fois les supports de cours (ça fait beaucoup de pages, courage…)
  • Utiliser les moyens mnémotechniques proposés dans les ouvrages pour retenir les formules indispensables (SV, EV, SPI, CPI, PTA et autre TCPI)
  • Mémoriser la matrice des processus et des domaines de compétences, en ayant une idée claire des entrées et sorties de chaque processus. Impossible de tout savoir par cœur, mais à force de lecture on fini par s’imprégner du concept général et trouver ainsi les entrées ou sorties cohérentes par rapport à chaque situation.
  • Faire plusieurs fois les exemples de tests, et bien analyser les réponses détaillées

Le jour J

Autant le dire franchement : j’ai trouvé l’examen difficile.  Dans les livres il est dit qu’en général les candidats font un premier tour des 200 questions en 2H30, puis repassent en 1H sur les plus difficiles, et enfin fignolent les très complexes dans la dernière demi heure … ça n’a pas vraiment été le cas.

Je suis à l’aise en anglais et je pensais que j’allais avoir de la marge. Mais je pense avoir perdu pas mal de temps à contrôler les questions difficiles avec l’aide en français, et …  j’ai fini 20′ avant la fin des 4h les 200 questions, et le temps restant à été consacré à la révision rapide des questions marquées; du coup, je n’ai pas eu le temps de toutes les vérifier.

  • Dès votre entrée dans la salle, prendre un papier et un crayon et faire un « brain dump » : poser les formules et processus, et tous les points clés que vous avez retenu. Cela vous libérera l’esprit pour la suite.
  • Souvenez-vous que ce n’est pas un test de mémoire mais un test nécessitant une expérience du monde réel, et les questions sont des mises situations réelles.
  • Bien lire les quatre réponses proposées, car souvent il s’agit de trouver la MEILLEURE réponse dans une situation précise. Il y a donc souvent plusieurs réponses correctes.
  • Une difficulté consiste également à supprimer le « bruit » dans de longs énoncés, qui apporte de la confusion.
  • Autre subtilité, on trouve des réponses correctes, mais… pas à la question posée.
  • Enfin, ne jamais changer une réponse si vous n’avez pas une bonne raison de le faire !

Et la suite  ?

Et bien une certification PMI ça s’entretient ! Elle n’est valable que 3 ans et doit être complétée durant cette période par 60 heures de Personal Development Units. Il s’agit donc de poursuivre sur la lancée, et de continuer à se former, à participer à des séminaires etc.

A noter que tout récemment le PMI se lance dans une certification PMP utilisant les méthodes Agiles – en mai 2011, le PMI va lancer un pilote pour tester l’examen de certification.

Bon courage et bonne chance à tout ceux qui vont se lancer dans cette certification !

  1. Vincent
    22/07/2009 à 18:57 | #1

    Félicitations pour cet article très instructif et bien structuré. Je pense présenter la certification en 2010 et pour l’instant j’avance seul avec le PMBOK v3. Pas facile ! Je vais me renseigner pour la formation des 35h, mais je risque de la financer à titre perso et c’est cher… Les certifications sont de + en + indispensables, aucun doute, pour les employeurs, c’est un gage de compétences normalisées, en particulier dans un contexte international. A+

  2. 22/07/2009 à 23:07 | #2

    C’est normal de partager son expérience, surtout sur des sujets comme celui-ci où il n’y a pas (encore) trop d’information sur le web!

    Pour la formation, je l’ai faite en utilisant mes heures de DIF (Droit Individuels à la Formation). N’en ayant pas utilisé depuis la mise en place du DIF dans mon entreprise, j’avais accumulé le maximum d’heures (120h) et je suis donc passé par ce dispositif pour financer la formation.

  3. 20/09/2009 à 22:24 | #3

    Article trés instructif en effet, je vais avoir 4-5 mois avant de partir de ma société dans le cadre d’un plan social.
    Je suis chef de projet depuis plusieurs année et je n’ai pas suivi beaucoup de formations, aussi je souhaiterais bénéficier de ces quelques mois pour passer une certification PMI.
    Je m’interroge sur le temps nécéssaire pour obtenir cette certification, aussi je suis trés intéréssé de connaitre les étapes que tu as suivi et le temps nécéssaire pour intégrer les ouvrages de formations et la/les formation(s) complémentaire(s).
    NB : Fan de kite, aussi j’

  4. 21/09/2009 à 09:10 | #4

    @sylvain Si tu as plusieurs mois de « mou », n’hésite pas à passer la certification ! Par contre attention, pour pouvoir s’inscrire il faut 4500 heures sur les 8 dernières années, les heures des projets se chevauchant ne sont pas comptés deux fois. Du coup vérifie avant, car c’est arrivé à un gars lors de ma formation, il a découvert qu’il n’avait pas assez d’heures et du coup, s’il a fait la formation, il n’a pas pu s’inscrire à la certification. Frustrant.

    Coté pratique, j’avais commencé à potasser le support PMP Book en français… grave erreur, j’ai dû tout recommencer en anglais lorsque je me suis inscrit à la formation global Knowledge (5 jours). Comme décrit dans l’article, la formation te fourni deux supports, l’officiel + une aide. J’en ai acheté un 3eme pour completer.
    Du coup après la semaine de formation, il faut étudier ses notes de cours + les livres. Ca m’a pris 6 semaines de révisions, en général chaque soir 1 à 2 heures. Et dans cette période j’ai pris une semaine de congés à Pâques, j’ai donc buché plus cette semaine là. J’avais la pression, car la formation était sur la version 3 du PMP, et la version 4 sortait fin juin 2009…

    Le conseil que je peux te donner est de passer rapidement la certification une fois la formation terminée. Comme il y a un petit délai à l’inscription (j’ai eu droit en plus à un audit, ça rajoute une semaine de délai pour s’inscrire à l’examen), ça laisse le temps de réviser. Une fois ton dossier accepté, tu peux choisir librement sur un site web la date qui te convient. Mais l’idéal je pense est de la passer dans les deux mois qui suivent la formation.

    Feuille excel de simulation: http://fanta78.lasnespace.com/wp-content/uploads/2009/05/pmp_project_hrs_worksheet.xls

  5. 21/09/2009 à 11:53 | #5

    Merci Fanta78 pour ces explications (si rapide en plus ;-)), je comprends qu’en 2 mois 1/2 il est possible de passer cette certification.
    Je vais faire l’exercice des 4500 heures et me renseigner ou je peux passer rapidement la formation global Knowledge.
    Au fait, tu as trouvé un vrai plus value quand à la reconnaissance de cette certification au niveau professionnel ?

  6. 21/09/2009 à 11:59 | #6

    Ah, ça c’est la vraie question ! Cette certification n’a pas eut d’effet sur mon poste actuel, car… le poste est supprimé. Donc forcement. Par contre elle apporte de la solidité à ton profil face à un recruteur, et de la crédibilité. A suivre donc dans les prochains mois 😉

  7. 22/09/2009 à 12:20 | #7

    Je vais être en recherche aussi dans quelques mois (à moins qu’une opportunité se présente avant, auquel cas je perdrais le package de départ …).
    Je te souhaite bonne chance pour la suite.

  8. kalidus
    20/02/2010 à 05:21 | #8

    Merci Fanta78 pour l’article et les précieux conseils sur la certification PMP. Après plusieurs mois, est ce que tu as pu valoriser cette certification et l’utiliser dans ta carrière professionnelle.

  9. 01/03/2010 à 19:15 | #9

    @kalidus Et bien je ne vais pas tarder à tester la valeur de cette certification sur le marché du travail puisque je vais bientôt prospecter 😉

    Ceci dit j’ai déjà passé quelques entretiens et le PMP m’a semblé être un atout apprécié des recruteurs.

  10. 23/09/2010 à 22:17 | #10

    Bonjour,

    Cela fait plus d’un an que vous avez votre certification… Alors, avez-vous vu apparaître de nouvelles opportunités ?….

    Cdt,
    SilverGames

  11. 24/09/2010 à 08:42 | #11

    @Silvergames PMP fait partie pour moi des mots clés que je retrouve dans les offres qui m’intéressent (comme Agile, UML ou ITIL d’ailleurs).

    Comme prévu, cette certification n’a pas eu d’effet dans ma société actuelle. Cependant je suis en recherche active depuis quelques mois, et là, la certification à un poids certain dans ma candidature.
    Un tiers des offres qui correspondent à mon profil demandent explicitement cette certification, que ce soient des sociétés internationales ou Française. Dans tous les entretiens que j’ai eu c’est certainement un point positif de ma candidature.

    A suivre…

  12. 14/04/2011 à 20:22 | #12

    Petite mise à jour : j’ai effectivement changé d’entreprise fin 2010.

    La certification PMP a été un des points clés des postes pour lesquels j’étais en final, que ce soit un éditeur américain, un industriel européen ou une banque française.

    Après il y a bien sûr l’expérience, les technologies, le charisme, etc… mais ce fut un plus, tout comme l’est également le CNAM.

  13. Wedge
    23/03/2014 à 15:07 | #13

    Bonjour Fanta78,

    Merci ces informations très utiles.
    Petite question par rapport à ton fichier Excel (un grand merci d’ailleurs), est-ce que le % dans les 5 groupes est un critère important pour répondre au prérequis pour cette certification (y a-t-il un nombre d’heure minimale par catégorie ?). Dans le cadre de mon travail, je touche bien au 5 groupes, mais les % sont assez différents, la partie planification est beaucoup plus rapide par exemple, j’aurais du mal à justifier 30%, la partie exécution par contre est beaucoup plus conséquente ~40%.
    5 ans après ta certification, toujours convaincu que c’est un beau plus dans ton métier ? Pas trop compliqué d’obtenir les 60 PDU pour la conserver ?
    A bientôt

    Wedge

  14. 23/03/2014 à 17:41 | #14

    Bonjour Wedge, de mémoire la répartition des 5 groupes n’est pas prise en compte. C’est normal d’avoir des variations avec nos expériences respectives, le principal est de remplir le total.
    Professionnellement je rencontre de plus en plus de PMP, et avec la prise en compte de l’agilité, le PMP une valeur sûre de reconnaissance; En tout cas aux entretiens c’est un gros plus.
    Les 60 PDU sont parfois un peu compliqués à accumuler, le mieux est de pouvoir bénéficier d’une formation de 3 jour par exemple sur un sujet lié et tu marques 7×3 PDU d’un coup. Pour compléter il y a le chapitre IDF (ou d’autres) qui présente chaque mois une conférence (gratuite) de 2h, encore 2 PDU de gagné. Parfois d’autres organismes offrent des conférences que l’on peut inclure, comme Valtech ou Orsys; On arrive à boucler ses 60 heures en 3 ans 🙂

  15. titelouloute
    06/10/2014 à 09:44 | #15

    Bonjour, merci pour ce super article très instructif. Grâce à lui j’ai pu choisir entre PRINCE2 et PMP. de mon côté, je suis en train de réviser l’examen. Petite astuce, j’ai passé mon examen avec certyou. Le formateur était très compétent, mais surtout j’ai pu avoir une belle promotion. Apparement, y’en a souvent : http://www.certyou.com/certification/formation-pmp/

  16. 20/10/2015 à 19:31 | #16

    Bonjour et merci pour cet article très intéressant.. On hésite souvent à se préparer avec un cours en ligne; c’est dommage car la qualité des formations est la même et il est possible aussi dinteragur avec son formateur. Un exemple d’offre de ce type sur la préparation à la certification PMP: http://www.skills4all.com. N’hésitez pas vous ne serez pas déçu !

  17. 13/03/2016 à 13:50 | #17

    Je suis d’accord avec vous Skill4all à propos des formations en ligne. En plus du fait qu’elles sont de bonnes qualités (certains organismes ne proposent que des formations en ligne dont le contenu est préalablement validé par les organismes de certification tel que PMI, Axelos, Exin, …), elles permettent d’avoir plus de flexibilité : on peut choisir de suivre ces formations e-learning quand on veut et ou on veut.
    https://www.management-square.com

  18. Loïc
    16/03/2017 à 03:26 | #18

    Vous avez aussi des packages de préparation à la certification PMP tout fait comme chez Egilia, https://www.egilia.com/formation-pmp avec examen de certif compris.
    Cegos propose aussi la formation. a vous de voir.

  1. Pas encore de trackbacks