Accueil > Wordpress > WordPress: Restaurez votre blog

WordPress: Restaurez votre blog

images[2]Maintenant que nous avons une copie des fichiers, et un export de la base de données, nous allons pouvoir préparer les opérations nécessaires à recréer le blog à l’identique, sur une autre machine par exemple.

Nous allons tout d’abord préparer une nouvelle base de données.

  • Ouvrir l’interface d’administration de votre serveur SQL, et connectez vous avec un utilisateur ayant les privilèges nécessaires afin de réaliser les opérations de création. Créer une base de données en donnant son nom et en faisant attention à prendre le même codage que votre base « live ». En général, UTF8-Unicode_ci.

  • Vous avons donc maintenant une base vierge, au même format de codage que votre base « live »
  • Décompressez et modifier le fichier SQL de votre export, afin de changer les références à l’adresse web de l’ancien site. Utilisez pour cela un éditeur de texte de type Ultraedit, puissant et qui n’ajoutera pas à votre insu des caratères cachés (ref Notepad de Windows…)
    • Changez toutes les occurrences de nom de l’URL du site précédent par la nouvelle URL. Par exemple http://www.monchateaux.com/fr/blog par http://localhost/restoremonblog
    • Cherchez la ligne du fichier qui contient une référence à ‘upload_path’. Changez éventuellement la référence à ‘upload_path’, si vous y retrouver une adresse pour le chargement d’images et de fichiers différente de /wp-content/upload (défaut).
      Par exemple, si vous trouvez ‘/mnt/256/sdc/10/5/fanta78/wp-content/uploads‘ remplacez par ‘/wp-content/uploads
  • Importez ensuite le fichier SQL modifié, toujours dans l’interface d’administration de votre base SQL. Ici on spécifie le format d’encodage (encore UTF-8), on sélectionne le fichier SQL non compressé, et c’est parti. Quel que soit le nombre d’articles ou de commentaire, la base va se remplir des données du site « live ».

  • Dernière manipulation, éditer le fichier wp-config.php situé à la racine du site, afin de mettre en cohérence les paramètres de connexion à la base de données. Par exemple si votre site « live » contenait ceci :

define(‘DB_NAME’, ‘fbloglive‘);             // Le nom de la base de données
define(‘DB_USER’, ‘sqluserlive‘);     // Votre identifiant MySQL
define(‘DB_PASSWORD’, ‘123456‘);     // …et votre mot de passe
define(‘DB_HOST’, ‘fbloglive.sql.free.fr‘);                            // Dans la plupart des cas, vous n’aurez pas à  modifier cette ligne
define(‘DB_CHARSET’, ‘utf8’);
define(‘DB_COLLATE’,  »);

Il faut le remplacer par celà :

define(‘DB_NAME’, ‘fbloglocal‘);             // Le nom de la base de données
define(‘DB_USER’, ‘sqllocal‘);     // Votre identifiant MySQL
define(‘DB_PASSWORD’, ‘
sqllocal‘);     // …et votre mot de passe
define(‘DB_HOST’, ‘localhost);                            // Dans la plupart des cas, vous n’aurez pas à  modifier cette ligne
define(‘DB_CHARSET’, ‘utf8’);
define(‘DB_COLLATE’,  »);

Le site fonctionne maintenant sous une autre adresse, avec une autre base. Mission accomplie 🙂

  1. Pas encore de commentaire
  1. Pas encore de trackbacks